Conseils

Je veux en adopter un mais je suis allergique aux chats, que faire ?

Vous adorez les chats mais dès que vous les approchez, vous avez les yeux irrités, le nez qui coule voire des démangeaisons et éternuements ? Mauvaise nouvelle, vous êtes allergique aux chats, l’adoption de cet animal est donc déconseillée. Cependant… le voisin a trouvé un chat errant, il lui cherche une famille et vous rêver de lui ouvrir votre porte.

Y a-t-il une solution ?

Comment résister à cette adorable bouille ?

Leurs poils, généralement mis en cause par erreur !

Nombreux sont ceux dans votre entourage qui vous disent être allergique aux poils de chat / d’animaux et pourtant c’est, dans la majorité des cas, une erreur. Il s’agit d’une protéine, la Fel D1, présente dans la salive de nos adorables félins qui est déposée sur le pelage lors de leur toilette quotidienne.

Que faire alors si je suis allergique à la salive des chats ?

Pour commencer, nous ne pourrions que trop vous conseiller d’aller consulter un allergologue afin de déterminer si vous êtes réellement allergique à la Fel D1 ou alors aux acariens ou au pollen transportés par les chats via leur pelage par exemple. Si c’est bien la protéine qui vous fait réagir, il évaluera alors votre degré de réaction allergique aux chats et vous saurez s’il est envisageable ou inconscient d’en adopter un.

Pour les allergiques modérés :

L’objectif est d’éviter la surexposition aux poils de votre félin, recouvert de la Fel D1. Pour cela, il est important de le brosser quotidiennement afin d’éliminer un maximum de poils morts et comme cela, vous les retrouverez dehors plutôt chez vous. Ensuite, on évite les matières qui retiennent les poils comme la moquette, les tapis, les plaids, etc à la maison. Il vous suffira d’un coup rapide d’aspirateur pour tous les récupérer. Enfin, vous devez interdire l’accès à votre chambre au chat, pour laissez votre corps se reposer ! Bien sûr, une aide comme les anti-histaminiques est particulièrement recommandée, au moins de le temps de l’adaptation.
Ou sinon… si vous avez le choix, adoptez une des races les plus hypoallergéniques comme le Sibérien ou le Sphinx par exemple.

Chat sibérien, Bleu de Russie, Abyssin, Rex, Sphynx ou encore Peterbald, les races les plus hypoallergéniques.
Pour les allergiques intenses :

Oubliez l’idée.

Un récap ?

  • Un brossage quotidien, tu feras. (Dehors si possible)
  • La moquette et les tapis, tu éviteras. Le parquet, tu chériras.
  • Dans votre chambre, jamais il n’entrera.
  • Sur un traitement anti-allergie, tu t’appuieras.

Vous, êtes-vous allergique aux chats et avez-vous adopté malgré tout ?
Pour rappel, n’adoptez pas si vous n’êtes pas sûr. Le but est d’en faire un chat heureux !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.